Urbanismes

Urbanismes

Service urbanisme val de sully

L’accès du public au service urbanisme :

  • Accueil téléphonique de 9h à 12h du lundi au vendredi uniquement (02 38 35 30 86)
  • Accueil physique sur rendez-vous uniquement

Pour toutes les demandes, déclarations et actes relatifs à l’occupation et à l’utilisation du sol, merci de vous adresser au secrétariat de la mairie.

Plan Local d'Urbanisme

Révision du pos en plu

La révision du POS en PLU à Germigny-des-Prés

La commune de Germigny-des-Prés s’est engagée dans la révision de son Plan d’Occupation des Sols (P.O.S.) pour réaliser un Plan Local d’Urbanisme (P.L.U.) de manière à organiser son développement pour les années à venir.

A quoi sert un PLU ?

Le PLU remplace le POS, simple un outil technique qui regroupait l’ensemble des documents fixant les règles d’urbanisme. Le PLU, au delà de cet outil règlementaire, définit aussi désormais le projet de territoire en matière d’habitat, d’environnement et de développement économique. Mais il reste toujours un outil de planification définissant les règles encadrant la construction sur le territoire.

La vocation du PLU est d’orienter la consommation d’espaces, de préserver les terres agricoles et les espaces naturels, prendre en compte les risques d’inondations en cas de crue de la Loire, d’encadrer le type de constructions autorisées et leur aspect...
Sans un PLU courageux et responsable, protecteur de ses espaces naturels, de son patrimoine, une commune s’urbanise de façon un peu anarchique et peut perdre son identité, devenant une commune péri-urbaine comme tant d’autres.

Pourquoi réviser le POS ?

La commune de Germigny-des-Prés s’est développée, voyant sa population doubler depuis les années 70. Le conseil municipal souhaite donc adapter le document d’urbanisme en cours, datant de 1999, aux changements socio-économiques, aux évolutions réglementaires récentes et aux problématiques actuelles : respect du cadre de vie et des paysages, préservation des espaces naturels, prévention des risques, conservation du patrimoine et de l’identité rurale, maîtrise des coûts d’extension des réseaux, protection de l’activité agricole, limitation de la consommation d’espaces, économie d’énergie...

Comment faire ?

Cette étude a été confiée à Patricia MORELLON, urbaniste, associée à Anne VELCHE, paysagiste, et assistée du bureau d’études environnementales BIOS. Des partenaires institutionnels comme la Direction départementales des Territoires, la chambre d’agriculture... seront invités à participer aux réunions de travail.

Dans un premier temps, un diagnostic du territoire sera réalisé, recensant les forces et les faiblesses de la commune. L’équipe municipale définira ensuite les nouveaux principes de développement de la commune qui seront finalement traduits dans le plan de zonage et le règlement définissant les règles d’occupation du sol.

Comment participer ?

Pour mener à bien ce projet, la population sera associée au travail de réflexion : sur le site de la commune ou via le bulletin municipal, les habitants seront informés de l’évolution des études ; en se rendant à la mairie, ils pourront prendre connaissance, à différents moments de la procédure, des études menées et de l’avancement de la réflexion. Les réunions publiques seront aussi l’occasion de réagir au projet ou encore au moment de l’enquête publique qui précédera l’adoption du projet. Des ateliers participatifs seront organisés, impliquant les habitants qui voudront s’intéresser au projet dans une démarche constructive. Et dès aujourd’hui, chacun peut s’exprimer sur le registre prévu cet effet en mairie,

L’objectif est de faire en sorte d’avoir un document qui soit le mieux adapté possible aux attentes de la commune et de ses habitants.

Calendrier réalisation du plu

Retrouver ici le calendrier